Flux RSS

Blanche

Semaine blanche, des mots qui manquent . J’ai vu Hopper s’offrir jusqu’au bout de la nuit puis quitter la capitale en douce. J’ai vu le printemps tunisien replonger brutalement dans l’hiver, j’ai vu le sang d’un opposant remplir les rues, mettre un pays sous tension.

Et puis d’autres choses sont venues, j’ai regardé passer les trains de nouvelles les uns après les autres : trop vite. Ne pas se souvenir vraiment, le regretter. Revoir encore ces pages blanches qui tombent avec le jour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :