Flux RSS

Göttinguen, mon amour

On annonce un anniversaire, des cérémonies, la France, l’Allemagne. Je retrouve un studio de télévision, les années soixante, noir et blanc, elle en noir. Deux accords de piano, sa voix claire se détache. Envie de fredonner aussi. Elle cherche le public, le prend par les yeux. Elle sourit parfois, des mots simples se déplient, touchent . J’avais oublié ça. Rester encore, se laisser bousculer jusqu’au bout, sans bouger. Puis, y être tout à fait.

« Ils restent là à nous sourire, mais nous les comprenons quand même, les enfants blonds de Göttinguen … les enfants sont les mêmes à Paris ou à Göttinguen »

Ne jamais oublier ça.

Barbara. vidéo – 1967

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :