Flux RSS

Manquer le train, perdre les mots

Le temps me manque, je cours auprès les mots. Des regrets aussi : avoir laissé passé Sandy, comme ça. Ne pas se laisser endormir par le froid qui s’installe et qui éloigne pour de bon nos souvenirs de l’ été.  Le train des nouvelles fonce dans la nuit, faute de pouvoir le rattraper, je le regarde passer, sans voix. Se retrouver debout sur le quai, ne plus savoir quoi faire.

Pourtant ce matin, très vite j’ai allumé le poste à sept heure sept, j’ai manqué le début des titres, alors je suis resté accroché à tous les mots du poste : savoir, connaitre vite le nom de celui qui a remporté l’élection là-bas. Plus tard, je vois le visage d’un homme fatigué, heureux, porté par une victoire large. Une victoire aussi évidente ce matin qu’ incertaine hier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :