Flux RSS

Bourgeons de sang

Le printemps arabe s’éloigne, il laisse ici et là  des démocraties en chantier, avec son lot de déceptions et d’espoirs. En Syrie, c’est la guerre . Homs, ville assassinée, bombardée. Bombes, tirs de mortiers, explosions, la faim aussi .

L’armée tue le peuple : pilonner, détruire, exterminer, affamer, anéantir  les rebelles. On cherche les limites de la violence humaine, l’impensable se produit sous nos yeux.  Ce printemps là n’enfante que des bourgeons de sang.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :