Flux RSS

Un demandeur dans sa cuisine

Un chiffre tombe , une brève qui en chasse une autre. Presque trois millions, trois millions de chômeurs en France.  Un instant, il envisage d’éteindre le poste brutalement, ne pas rajouter de la honte à la souffrance .

Il est assis dans sa cuisine, il est onze heures. Finalement le poste est resté allumé. Le chiffre est répété, martelé. Un chiffre qui vient le rappeler à son sort, il n’aime pas ça. Il écoute : moins d’emplois, plus de demandeurs. Il reste assis, indécis. Il lui reste quelques heures, puiser les forces nécessaires pour garder la face. Bientôt les enfants rentreront de l’école.

Publicités

"

  1. J’imagine que c’est juste.
    Et c’est triste.

    Réponse
    • J’en ai connu, de ces hommes anéantis par la perte soudaine d’un emploi, catastrophe amplifiée par un sentiment de honte – comme s’il étaient fautifs de l’insuffisance de ceux qui les dirigent – , qui cachent cette rupture à leur famille, qui partent chaque matin vers un travail qu’ils n’ont plus et reviennent le soir plus tassés que la veille. Et dont la raison, au fil des mois, vacille et sombre.

      Mais « trois millions de chômeurs », ce n’est même plus un drame social. C’est une abstraction. Une statistique. Une information presque banale qui à peine effleure notre conscience.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :