Flux RSS

Grosse fatigue

Encore trois lettres qui tournent en boucle et qui fatiguent : DSK. On refait l’histoire, on recommence New-York,  le Sofitel  et la suite.  Trois lettres qui épuisent. Nous, on aimerait bien oublier et laisser cet homme avec sa conscience.  Mais il faut savoir, tout connaître. Alors on  fouille , on cherche partout, on fait les poubelles.

Cet homme a admis sa faute, il est tombé, il a fait une chute vertigineuse,  abimé. On pensait passer à autre chose, puis les nouvelles rebondissent sans cesse dans le glauque . Une époque sans pitié qui tourne encore et encore le couteau dans une plaie ouverte, purulente. Scandale  interminable.  Paris fatigue, j’ entends déjà les cris sourds des passants anonymes  : ca suffit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :