Flux RSS

Un regard qui s’absente

Florence connaît la date, c’est aujourd’hui. Six années. Florence Cassez se souvient, le 8 décembre 2005, une descente de police , en direct à la télé, mauvais polar, cauchemar. Puis la violence policière : menottée, brutalisée, enfermée et livrée aux chiens.

Enquête bâclée, procès politique pour l’exemple et soixante ans de prison. Derrière ses grands yeux blessés, Florence a parfois le regard qui s’absente. Je l’imagine aller puiser très loin la force d’esperer. Je l’imagine rassembler toute la retenue nécessaire pour continuer de faire face à l’injustice sauvage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :