Flux RSS

Sir Paul

Ils étaient quatre, les années soixante, cheveux longs, un pied de micro pour deux chanteurs, une facon unique de bouger d’arrière en avant sous les cris stridents des jeunes filles histériques. Survivant d’une époque, d’un groupe. Paul McCartney fait le show et offre « Yesterday » au public de Bercy. Une vague frisonnante de nostalgie envahie la salle.

Yesterday comme le temps qui passe, comme le souvenir qui donne des larmes dans les yeux. Etre ensemble à ce moment là pour éloigner un peu le bruit d’un monde qui compte ses sous, d’une jeunesse qui se cherche un rêve. On ferme ses yeux, on chante, comme pour faire un voeu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :