Flux RSS

Des mots qui brûlent

Paris, cette nuit. Une main gantée prépare un cocktail, un cocktail incendiaire. La main ne tremble pas, la cible est identifiée, pas de doute : les locaux de Charlie Hebdo. Au petit matin, la nouvelle tombe : je reste sans voix, démuni devant un geste lâche et criminel. Le dégout l’emporte sur la colère. Un seul mot me vient à la bouche : dégueulasse.

Des flammes pour brûler des mots, du feu pour incendier des opinions et détruire une expression, libre. Pendant la guerre, les nazis brûlaient des livres dans Paris. Plus tard, mon écran tente de me consoler avec un florilège de réactions et d’indignations. Fébrile, je jette un oeil à la fenêtre mais le ciel est sombre, décidément.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :