Flux RSS

Un homme, un regard

Chirac. Mon regard reste accroché sur une photo de lui, prise le 6 juin à Paris, immédiatement la gène s’installe, une photo qui interroge, je reste en pause, un instant, tente de comprendre le malaise qui me saisit.

Non, ce n’est plus l’image du Chirac-Président, ce n’est plus le visage qu’on croisait fréquemment dans les journaux ou sur les écrans. Ici, je vois dans son regard la perte, la peur, le désarroi. L’homme est diminué, on pense à la maladie sans rien dire. Le visage de cet homme apparait sous un jour nouveau, la fragilité de son regard nous permet d’oublier le temps d’un instant l’homme et la fonction. Oublier le Chirac qu’on a pu détester, rejeter ou apprécier, oublier si on a été pour ou contre Chirac.

Un livre, il écrit, il règle quelques comptes qui font les bonnes feuilles, il écrit aussi « je me suis trompé », il évoque des souvenirs et la solitude du pouvoir, celle qui éloigne les hommes les uns des autres. Je regarde cette photo, encore, le trouble s’installe, décidément.

Publicités

Une réponse "

  1. sophie girard

    Tellement juste votre regard sur Chirac, même apres ses rocambolesques déclarations, la photo dont vous parlez est-elle celle puliée par le monde le 9 juin ? Au plaisir de vous lire encore !! Amicalement

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :