Flux RSS

Balles jaunes

Porte d’Auteuil on s’échange des balles, sous les chapeaux le ballet des têtes qui se tournent à droite, puis à gauche a repris. Depuis les hauteurs du court central, si l’on tend bien l’oreille on doit pouvoir entendre les bruits de la ville. La ville avec ses rumeurs, ses garçons de café épuisés, ses femmes pressées, des paquets plein les bras. On reprend place, les chuchotements cessent jusqu’aux prochains applaudissements bien réglés.

Des balles de mai pour oublier, compter le temps qui défile. Des chaussures blanches marquent la terre battue, des bras musclés  balancent des coups, classe ! C’est la saison, le temps de regarder des petites balles, jaunes, dérisoires, attendues.

Loin de Paris, la chaleur écrase un café de campagne, une télé est allumée sur le service de Gaël Monfils, un  représentant de commerce à posé sa valise, épuisé. Au comptoir, il jettera un œil entre deux gorgées de bière puis reprendra la route.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :